Milcherzeuger Interessengemeinschaft
DE

Contact


MIG Belgique
rue de l'Eglise 24
B-6280 Villers-Poterie

Tél.: +32 (0)471 57 03 04
E-Mail: alain.minet@hotmail.be
ING 363-0523329-54
12.04.2015
Fairebel/Fairefaso : un plaidoyer commun et un soutien mutuel pour les producteurs de lait Les producteurs belges de lait financent une mini-laiterie au Burkina Faso et participent à la création d’un label équitable burkinabè


Réunis ce mardi matin à la ferme « Les Cinq Epines » à Braine-le-Comte, le MIG-EMB (association de producteurs belges de lait- association de producteurs européens), l’UMPLB (Union nationale des mini-laiteries et producteurs de lait local au Burkina Faso), Faircoop (Fairebel, le lait équitable)  et Oxfam-Solidarité ont présenté leur collaboration unique. Pour faire face à des mesures européennes qui ne permettent pas aux producteurs familiaux de vivre de leur travail, ils ont décidé d’unir leurs forces, tant en termes de plaidoyer que de savoir-faire et d’investissements.

 

Les producteurs de lait burkinabè se sont ainsi dotés d’un label « Fairefaso », marque de qualité mais aussi le symbole d’une production qui garantit aux producteurs un label équitable. Ils ont pu bénéficier de l’expérience des producteurs familiaux belges qui ont également financé une mini-laiterie à Ouahigouya, troisième ville du Burkina Faso. 

Depuis la crise du lait de 2009, les producteurs laitiers ouest-africains ont montré à plusieurs reprises leur solidarité avec les producteurs laitiers européens en crise. Aujourd’hui, face aux politiques laitières européennes, les producteurs belges et burkinabè unissent leurs forces. La surproduction européenne et la mise en péril des petites exploitations en Europe ont également des conséquences dans les pays du Sud, comme au Burkina Faso. Les exploitants familiaux sont les victimes d’un modèle économique qui privilégie les géants de l’agroalimentaire au dépend des populations locales et d’une production durable et responsable. L’Europe pousse à produire toujours plus et à moindre coût. Une situation intenable chez nous mais qui a des conséquences bien au-delà des frontières du continent.

 

Ibrahim Diallo, président de l’UMPL-B :

« Le pastoralisme est un mode de vie au Burkina Faso, un mode de vie qui est menacé. Notre propre environnement, politique mais aussi climatique, rend la situation difficile. Mais nous devons en plus faire face à la menace d’une concurrence déloyale de l’extérieur. Seuls, nous n’avons pas les moyens de faire entendre notre voix pour développer notre filière laitière, ni de faire front face au manque de politique claire de notre propre gouvernement. S’ajoutent à cela les politiques de dumping pratiquées par l’Union européenne. Travailler avec les producteurs belges de lait nous rend plus forts. D’autant qu’en Belgique, comme au Burkina Faso, nous rencontrons les mêmes difficultés à vivre de notre travail. Si nous ne parvenons pas à vivre de notre travail, il y aura forcément des conséquences sociales. Chez nous, mais aussi en Europe, à commencer par l’immigration en quête d’une vie meilleure.

Le label « Fairefaso » est une étape importante et un symbole fort. Il permet d’identifier un produit de qualité vendu à un prix juste. Il y a une réelle demande de lait de qualité face au lait en poudre importé. Le problème pour nous est de pouvoir se développer et de mettre notre lait sur le marché. Le financement d’une mini-laiterie entre dans le cadre d’un partenariat plus large avec les producteurs belges. Cela nous permet d’accroitre la qualité du lait. Mais c’est aussi dans le cadre d’une collaboration politique, car nous aussi, nous appuyons le travail de plaidoyer des producteurs belges. »

 

Erwin Schöpges (Belgique), président de la Fairecoop et représentant du MIG-EMB : 

« Nous, les producteurs familiaux du Burkina Faso et de la Belgique, représentons l’avenir. L’Europe et ses mesures en faveur des multinationales du lait est en train de nous tuer à petit feu. Nous avons décidé de ne pas nous laisser faire car nous représentons l’avenir tant au niveau écologique qu’économique. Nous avons déversé du lait, nous avons rencontré le Pape. Désormais, nous nous unissons aux producteurs burkinabè. Tous ces messages forts doivent être entendus par les politiques. Sans quoi, on va droit dans le mur. Nous sommes d’ailleurs allés ensemble rencontrer les membres du cabinet du ministre fédéral de l’agriculture, M. Borsu. Nous lui avons exposé notre approche. Car, les producteurs familiaux belges ont décidé de prendre le contrepied des politiques européennes. Nous on exporte notre savoir-faire, notre solidarité et pas notre poudre. L’Europe, elle, a fait le choix d’exporter des problèmes sans régler ceux auxquels elles font face en interne. »

 

Thierry Kesteloot, responsable du plaidoyer Souveraineté alimentaire d’Oxfam-Solidarité :
« Depuis la crise de 2009, on produit toujours plus et on exporte toujours plus. La politique agricole européenne tire les prix du lait vers le bas, tout comme les accords économiques, comme les APE, qui forcent les pays du Sud à ouvrir leur marché. Ces politiques de l’Union européenne ne concernent pas seulement le lait. On le voit aussi en Belgique, les producteurs familiaux suffoquent. Les directives européennes favorisent uniquement les grands groupes, sans tenir compte de l’impact social et environnemental que ces politiques entrainent. C’est pourquoi Oxfam et d’autres ONG soutiennent les producteurs familiaux un peu partout dans le monde. Ils les aident à se structurer, à se développer, mais aussi, et surtout, à faire changer les règles du jeu. »

En chiffres :

- 32.000 euros : le budget du financement du renforcement de la mini-laiterie de Ouahigouya (camion frigorifique, conditionneuse de yaourt, aliments bétail, unité de transformation du lait) pris en charge par Oxfam-Solidarité, le MIG et Faircoop.

- 165 producteurs sont concernés par ce financement.


Contacts presse
Julien Lepeer                                     Erwin Schöpges
0476 64 57 36                                    0497 90 45 47
jul@oxfamsol.be                                toemmelhof@skynet.be
Oxfam-Solidarité                               MIG-EMB / Faircoop

Photos http://wordsandpictures.oxfamsol.be/?c=456&k=b1afc37bf2

12.04.2015
Le MIG marque sa solidarité avec les transporteurs routiers.

La hausse du coût du transport entraînée par l'application de la taxe kilométrique va en effet nous impacter doublement, nous, producteurs laitiers. Cette hausse va en effet entraîner

  1. une hausse du prix des intrants et des aliments

  2. une baisse supplémentaire du prix du lait payé au producteur, les laiteries répercutant la hausse des coûts de collecte et de distribution.

De plus, le MIG constate et déplore qu'une fois de plus les petites structures (dans notre cas, les producteurs par rapport aux industries laitières) vont être les plus touchées, les petits transporteurs ayant plus de mal à répercuter la taxe chez leurs commanditaires.

12.04.2015
TOUTES NOS PRODUCTIONS AGRICOLES SONT SOUS L'EFFET DE LA CRISE. UNE SOLUTION ?

Après la libéralisation de la production laitière et la baisse du prix de la viande et des céréales, reprenons notre sort en main en nous regroupant au sein d'une OP.

Agriculteurs de toutes productions confondues, venez rejoindre la WAFAB !

wafab logo

Renseignements :0470/473340

12.04.2015
SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK
12.04.2015
Le MIG et l'EMB à Rome - entrevue avec le pape

 

presse écrite

http://www.sillonbelge.be/articles/soutenu-%C3%A0-100-par-le-pape

http://www.lalibre.be/economie/actualite/les-agriculteurs-en-colere-repartent-de-rome-avec-le-soutien-a-100-du-pape-56a8b77c3570b38a58660f4f

http://www.lesoir.be/1105071/article/economie/agriculture/2016-01-27/soutenu-100-par-pape

http://www.sudinfo.be/1476906/article/2016-01-27/des-agriculteurs-repartent-de-rome-avec-le-soutien-a-100-du-pape

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20160127_00771187/le-plaidoyer-d-erwin-aupres-du-pape

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20160127_00770838/problematique-du-lait-l-agriculteur-wallon-a-lu-sa-lettre-au-pape

 

audio visuel

http://www.notele.be/list38-vivre-ici-media40543-il-a-rencontre-le-pape.html

min28:

http://www.rtbf.be/video/detail_jt-19h30?id=2078783

http://www.rtl.be/videos/video/566078.aspx

http://www.rtl.be/videos/video/566213.aspx

http://www.notele.be/list26-les-plus-de-l-info-media40547-qu-ont-dit-les-laitiers-au-pape-.html

internet

https://www.cath.ch/newsf/le-pape-soutient-les-producteurs-laitiers-europeens/

http://be.thetodaypost.com/des-agriculteurs-repartent-de-rome-avec-le-soutien-a-100-du-pape-58660

http://www.vivreici.be/commune/7800/article/detail_crise-du-lait-un-producteur-a-rencontre-le-pape?id=64087

http://www.rtl.be/info/monde/economie/des-producteurs-de-lait-demandent-au-pape-d-intervenir-contre-la-chute-des-prix--789775.aspx

http://www.lesoir.be/1104963/article/actualite/fil-info/fil-info-monde/2016-01-27/des-agriculteurs-repartent-rome-avec-soutien-100-du-pape

 

12.04.2015
Guy Francq, un agriculteur rebelle. Interview.

Monsieur Guy Francq est agriculteur à Deux-Acren et Président du MIG (branche belge de l’European Milk Board, la confédération des organisations de producteurs de lait de 14 pays européens).

Producteur de lait et de poulets, il n’a pas sa langue en poche et n’hésite pas à agir pour améliorer le sort des producteurs et la qualité des produits.
Rencontre avec un rebelle de Fairebel...

Sur le site:

http://www.alimentationdequalite.be/blog/guy-francq-un-agriculteur-rebelle-interview.html

 

12.04.2015
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2015

Mardi 24 Novembre à 11h00

Hall des Criées
rue de Charneux, 94 
4650 Herve

BCE : 807353665

rue de l'Eglise, 24

6280 Villers-Poterie



Chute importante du prix du lait, les politiques nous font l'aumône ...
Il est plus que jamais essentiel d'être unis !

Tous les membres, et ceux qui souhaitent le devenir, sont les bienvenus
Inscription possible sur place

  1. Accueil et Bienvenue (Guy Francq – président)

  2. Bilan financier - approbation comptes (Daniel Hick – trésorier)

  3. Situation et perspectives du marché laitier (Luc Hollands - administrateur)

  4. Programme et actions futures de l'EMB (Erwin Schöpges – comité directeur EMB)

  5. Importance pour l'agriculture et actions futures de l'Alliance D1920
    (Christian Wiertz – administrateur)

  6. Activités et actions futures du MIG (Alain Minet - secrétaire)

  7. Élections des membres effectifs

  8. Décharge des administrateurs et commissaires

  9. Divers

 

pains saucisses gratuits à 12h30

boissons gratuites

distribution d'un body warmer MIG aux membres participants qui n'en n'ont pas reçu



Quand ?:
mardi 24 Novembre à 11h00

Ou ?:
Hall des Criées
rue de Charneux, 94 
4650 Herve

 

Vous désirez rejoindre l'équipe du CA ?

Contactez Alain Minet au +32 470 403340 ou par email (alain.minet@hotmail.be)

12.04.2015
Grande Action de l'Alliance D1920 le 15 octobre à l'occasion du sommet européen à Bruxelles

Agricultrices, Agriculteurs,

Grace à votre participation à 4 manifestations fructueuses, nous avons obtenus des liquidités bien nécessaires pour la survie temporaire de nos exploitations. Si tous avaient participé , nous aurions eu plus de poids pour obtenir d’avantage au niveau structurel (plan de régulation du marché par les volumes).

L’industrie, soutenue par le politique et le COPA-COGECA, avait promis que la loi des marchés allait compenser la disparition des quotas ; il n’en est rien. Les mêmes soutiennent actuellement que le TTIP (traité transatlantique) nous sera favorable.

Allez vous encore leur faire confiance ?

Sachez qu’en Amérique on construit des étables de 40 000 vaches pour produire lait et viandes destinés à inonder nos marchés dès la signature du traité avec comme particularités:

- l'exploitation de main d’œuvre mexicaine à 4€/heure

- pas de liaisons au sol - bêtes piquées à la somatotropine (hormone de production)

- bêtes nourries aux OGM, à la farine animale, au sang, ...

- conditions de travail et de bien-être animal inacceptables chez nous

Citoyennes, Citoyens,

Si vous acceptez que notre bonne agriculture disparaisse et que cela vous indiffère de manger n'importe quoi venant de l'autre bout de l'Atlantique ou du monde, accélérant le dérèglement climatique par les émissions supplémentaires de gaz carbonique engendrées par le transport, engendrant la pollution des eaux souterraines par l'extraction du gaz de schiste utilisé dans ces autres contrées,

Si vous trouvez normal que dans quelques années les moins chanceux n'aient plus droit a un enseignement et des soins de santé de qualité,

Si vous acceptez la perte de plus de 500 000 emplois,

Si pour vous la solution au chômage c'est l'exil, comme constaté au Mexique suite à l'accord ALENA, (similaire au TTIP) ou au Portugal avec le régime d'austérité,

Alors restez gentiment chez vous le 15.

Si ce n'est pas le cas, rejoignez nous !

 

Si nous ne bougeons pas en nombre et ensemble, la machine infernale qu'est le TTIP, mise en marche par les lobbys avec la complicité du monde politique va nous broyer lentement, inexorablement !

Le TTIP, c'est la suppression de toute régulation, l'importation de céréales, viandes, produits laitiers, ... produits selon des normes incomparables aux normes européennes, la libéralisation des services, des soins de santé, de l'enseignement ...

Le TTIP risque bien de nous être fatal !

Allons nous nous laisser exterminer sans bouger ?

Un sommet des chefs d'état européen à lieu à Bruxelles ce 15 octobre ...
TOUS A BRUXELLES LE 15 OCTOBRE !! ENSEMBLE !

Organisation des colonnes de tracteur, camions, voitures en vue de l’encerclement du sommet :

Luc Hollands        0479 432111
Christian Wiertz   0474 726595
Guy Francq         0497 344622

12.04.2015
Grande manifestation de l'EMB le 7 septembre à l'occasion de la réunion des ministres de l'agriculture de l'UE à Bruxelles

https://www.facebook.com/events/1627582804148408/

Le lait déborde de tous les côtés en Europe
Les prix mènent les producteurs laitiers droit à la faillite !

Convergeons nombreux en tracteurs vers Bruxelles ce lundi: Nous avons besoin de vous !
Ne pas se battre c'est accepter
Ne pas se battre c'est se résigner
Battons-nous ensemble avec nos collègues des autres pays et du para-agricole (meuniers, marchands, entrepreneurs, vétérinaires, ...)
Mettons fin à cette politique laitière dévastatrice.
Revendiquons:
* Des prix rémunérateurs immédiats.
* L’application dès aujourd’hui de notre instrument de crise, le PRM, visant a réguler les volumes de production en cas de crise
                                                    (voir http://www.europeanmilkboard.org)

Plus nous serons nombreux avec l'EMB à Bruxelles lundi matin pour exiger des prix rémunérateurs et la régulation des volumes de production, mieux nous serons à même de montrer que les producteurs laitiers européens sont là et qu’il est temps pour les décideurs politiques d’agir ; la balle est dans leur camp

Contacts pour les colonnes de tracteurs :
     Région germanophone:     Swen GENTEN    0479/56 58 04         
     Région flamande:     Bart DEKOKERE     0476/59 05 15    Ternat     9h30
     Région wallonne:     Alain MINET    0470/47 33 40
         Hainaut-Brabant :     Guy FRANCQ     0497/34 46 22    Ghislenghien    7h30
         Liège :     Christian WIERTZ     0474/72 65 95    Battice    6h00
         Namur-Luxembourg :     Victor THINES     0495/27 11 85    Habay    5h00                  
                                                Eric WYNGAERT    0478/33 83 88     Beaumont    5h55

 

Détails:

Pour la colonne d'Habay
5h15    Habay -29
6h10    Libramont Bouillon -25
7h15    Houyet -22
7h35    Achène -20
8h00    Assesse N4 -18

8h20    Bouge N80 -24
8h50    E411 – 11 rendez-vous avec la colonne de Beaumont
9h15    E411 – 8
9h45    Carrefour Léonard


Pour la colonne de Beaumont:
5h55    Beaumont
6h40    Philippeville
6h55    Florennes
7h15    Mettet
7h30    Fosses-la-Ville
8h05    Ligny
8h45 – 8h50    E411 – 11 rendez-vous avec la colonne d'Habay
9h15    E411 – 8
9h45    Carrefour Léonard

Pour la colonne de Ghislenghien:
7h30    Ghislenghien
7h50    N7 – A8 Enghien
8h25    A8 – N7 Halle
8h50    N7-E19
9h15    Porte d'Anderlecht
9h30    rue Belliard


Pour la colonne de Battice
6h00    Battice
10h45    Schuman

12.04.2015
Action 18/08 Bierset

Galerie:

http://www.milcherzeuger.eu/cms/index.php?article_id=176&clang=1&gallery_id=54

https://m.youtube.com/watch?v=10B8NhRPtmE&feature=share

 

Revue:

http://www.sudinfo.be/1357023/article/2015-08-19/willy-borsus-repond-aux-agriculteurs-en-colere-et-promet-d-agir-partout-ou-c-est

 

 

http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150819_00689552

 

 

http://www.lameuse.be/1356502/article/2015-08-18/agriculteurs-en-colere-de-nombreux-tracteurs-ont-pris-le-depart-depuis-battice-v

 

 

http://www.sudinfo.be/1356694/article/2015-08-19/agriculteurs-en-colere-le-mig-deplore-les-incidents-survenus-a-l-aeroport-de-bie

 

 

http://www.levif.be/actualite/belgique/agriculteurs-en-colere-de-nouveaux-barrages-filtrants/article-normal-411173.html

 

 

http://www.dhnet.be/actu/belgique/agriculteurs-en-colere-deux-barrages-filtrants-perturbent-la-circulation-en-province-de-luxembourg-photos-55d4080f35708aa43796b876

 

 

http://www.lesoir.be/965508/article/economie/agriculture/2015-08-18/agriculteurs-ont-bloque-l-acces-liege-airport

 

 

http://www.lesoir.be/965578/article/actualite/belgique/2015-08-19/agriculteurs-en-colere-ont-leve-leurs-barrages-videos

 

 

http://fr.metrotime.be/2015/08/18/news/agriculteurs-en-colere-quelque-600-agriculteurs-ont-bloque-les-batiments-daviapartner/

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.rtbf.be/info/regions/luxembourg/detail_agriculteurs-en-colere-quelque-600-agriculteurs-ont-bloque-les-batiments-d-aviapartner?id=9056621

 

www.rtl.be/info/belgique/politique/le-co-president-d-ecolo-sur-la-crise-du-lait-nous-devons-reprendre-le-pouvoir-sur-notre-alimentation-entre-les-mains-des-multinationales--747187.aspx

 

www.rtl.be/info/belgique/societe/action-des-producteurs-de-lait-en-colere-des-barrages-filtrants-sur-l-e411-et-la-n4-petards-et-barres-de-fer-a-liege-airport-747159.aspx

 

http://www.televesdre.eu/www/agriculteurs_en_colere_nouvelle_operation_coup_de_poing_de_battice_a_bierset-87290-999-89.html

 

www.tvlux.be/video/barrages-de-tracteurs-sur-l-e411-et-la-n4_19660.html

 

http://nieuws.vtm.be/binnenland/154843-boeren-geven-luikse-luchthaven-geurtje

 

http://brf.be/national/917286/

12.04.2015
Grande manifestation de l'EMB le 7 septembre, le matin, à l'occasion de la réunion des ministres de l'agriculture de l'UE à Bruxelles

Le lait déborde de tous les côtés en Europe - les prix du lait mènent les producteurs laitiers droit à la faillite ! 

  

Chers collègues,

La situation est dramatique ! Les prix du lait sont au plus bas et les producteurs laitiers de tous les coins d’Europe se voient privés de leur gagne-pain. 

 

Les décideurs politiques ruinent les producteurs laitiers 

Que tout va mal sur le marché du lait, les politiques s’en rendent enfin compte aussi. Les ministres de l’agriculture des 28 Etats membres de l’UE ont convoqué une réunion extraordinaire du Conseil à Bruxelles le 7 septembre afin de discuter de solutions pour le secteur laitier.

Les producteurs laitiers européens doivent se faire entendre à Bruxelles s’ils veulent que les ministres ne se limitent pas à discuter mais prennent enfin les décisions indispensables dont le marché du lait a besoin d’urgence.

 

Nos exigences :

- Des prix rémunérateurs et l’application dès aujourd’hui de notre instrument de crise, le PRM !

- Une renonciation volontaire aux livraisons doit immédiatement être financée à l’aide de fonds provenant du superprélèvement afin de réduire le volume de lait !

 

Une manifestation de grande envergure est prévue devant le bâtiment où se réuniront les ministres de l’agriculture. Les producteurs laitiers de toute l’Europe et de nombreux tracteurs montreront de façon efficace aux ministres combien leur politique laitière est déplorable. 

La balle est maintenant dans le camp des politiques ! Plus nous serons nombreux à Bruxelles le 7 septembre au matin, mieux nous serons à même de montrer que les producteurs laitiers européens font bloc et qu’il est temps pour les décideurs politiques d’agir.

Nous avons besoin de vous le 7 septembre à Bruxelles ! Battez-vous ensemble avec vos collègues des autres pays et exigez qu’on mette fin à cette politique laitière dévastatrice !

 

Luttons ensemble pour la défense de nos exploitations ! 

Romuald Schaber, Président de l’EMB 

 

Détails de la manifestation du 7 septembre :

- Lieu de rencontre le matin : Bâtiment Justus Lipsius (Rue de la Loi 175, B-1048 Bruxelles)

- Grande manifestation à partir de 11h30 environ

  Des informations plus précises suivront sous peu

12.04.2015
MIG FMB EMB Communiqué 7/8/2015

La crise du lait

Les 21 et 22 juillet, le grand nombre de participants aux réunions organisées par le MIG a mis en évidence les gros problèmes d'ordre financier rencontrés dans nos fermes avec la chute des prix, conséquence directe de la dérégulation des volumes. Le MIG a dès lors organisé une première manifestation de sensibilisation à Libramont, suivie d'une grosse manifestation à la laiterie Corman avec la participation de régionales FJA et de la FUGEA: 300 tracteurs, 500 agriculteurs et sympathisants. Ces actions ont incité d'autres organisations dans le nord comme dans le sud du pays à suivre le mouvement. Nous remercions tous les participants à toutes ces actions dans l'ensemble du pays car, grâce à eux tous, nous sommes entendus de tous les acteurs de la filière du lait.

Il est néanmoins essentiel de garder la pression sur le monde politique et agroalimentaire pour que les choses avancent !

Suite à ces actions, qui furent un énorme succès, le MIG-EMB et la FMB ont été invités pour la première fois autour de la table avec l'Agro Front (BB, FWA et ABS), la FUGEA, FEVIA, COMEOS et la CBL en vue de trouver des solutions à court et à long terme pour les secteurs laitier et porcin.

En ce qui concerne le lait:

Pour les mesures à court terme, avec l'accord de l'agence Belge à la concurrence, nous allons travailler ensemble à obtenir un prix plus élevé pour les produits laitiers vendus sur le marché belge. Certains ont proposé d'utiliser l'argent du super prélèvement pour une prime à l'abattage, nous défendons l'utilsation de cet argent pour ceux qui réduisent volontairement leur production. De plus, nous avons demandé que les produits aux marques „distributeur“ soient constitués de lait belge dont le prix payé aux producteurs couvre les coûts de production et assure une rémunération du travail.

Pour les mesures à long terme, toutes les organisations autour de la table ont reconnu la pertinence de la gestion de crise proposée par EMB - Renaat Debergh (CBL) et le représentant du Boerenbond l'ont dit de vive voix, ce dernier rajoutant même: il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

La voix du MIG FMB EMB, donc la vôtre, semble enfin écoutée, à nous de rester vigilant quant à la mise en œuvre.

l'EMB s'est réuni également et a confirmé la grande manifestation du 7 septembre à Bruxelles pour appuyer notre volonté d'un prix rémunérateur pour tous les producteurs. Nous pensons réunir 500 tracteurs et 5000 agriculteurs européens. Le dimanche 6 septembre, l'Alliance D19-20 organisera une grande manifestation de soutien avec des citoyens consommateurs demandeurs d'une agriculture familiale et durable .



contacts presse : Guy Francq Christian Wiertz

+32 (0)497 344622 +32 (0)474 726595

 

perscontact : Luc Hollands Rik De Coninck

+32 (0)479 432111 +32 (0)473 252505

12.04.2015
Mise en demeure des laiteries et des ministres en charge de l'agriculture par le MIG

Fruit de leurs actions musclées de la semaine passée : les éleveurs français ont obtenu vendredi une augmentation du prix payé au producteur de 4 centimes par litre. Une même hausse serait nettement insuffisante en Belgique, les prix étant, au départ, plus faibles que chez nos voisins.

Les contraintes et marges de manœuvre des laiteries et de la grande distribution n'étant pas significativement différentes en Belgique et en France, nous exigeons dans un premier temps de leur part, au minimum un alignement sur le prix français, pour couvrir nos frais de production hors rémunération.

Le MIG rappelle que les conclusions de l'étude indépendante sur les coûts de production du lait en Belgique présentée par le MIG et l'EMB (Brochure FR, Etude Complète FR)

en mars montrent clairement que pour couvrir les coûts de production laitière avec un niveau de revenu paritaire, le prix payé aux producteurs doit être de 46 centimes par kg de lait. Afin d'arriver à ce prix, la mise en place d'un système de régulation au niveau européen est indispensable.

Le secteur bancaire est redevable aux citoyens de l'aide qui leur a été apportée lors de la crise de 2008. Une manière de s'affranchir d'une partie de cette dette est d'imposer aux organismes de prêts d'appliquer une indemnité de réemploi et de « funding loss » de 0 % pour le rachat des emprunts des agriculteurs, leur permettant de réorganiser leurs échéances.

Le MIG met en demeure les laiteries de garantir un prix minimum couvrant les frais de production.

Le MIG exige des ministres en charge de l'agriculture de prendre leurs responsabilités :

  • en faisant pression sur les laiteries et la grande distribution pour obtenir cette augmentation.

  • en faisant pression sur les autorités européennes pour qu'ils mettent en place rapidement un système de régulation.

  • en imposant au secteur bancaire d'appliquer une indemnité de réemploi de 0 % pour les agriculteurs

Dans la mesure où le MIG-EMB a prévenu à maintes reprises les politiques depuis plus de 5 ans de ce que l'abrogation de toute régulation allait avoir comme effets catastrophiques, leur responsabilité personnelle est engagée. Si des actions plus musclées devaient s'avérer nécessaires pour obtenir satisfaction, elles seront menées ! Il en va de notre survie et de celle de nos fermes.

Voir en pdf communiqué 27/07

12.04.2015
Présentation des résultats de l'étude sur les coûts de la production laitière en Belgique 04/03/2015

Ce 4 mars, à Bruxelles, en face du cabinet du ministre fédéral en charge de l'agriculture, le MIG et l'EMB ont présenté la situation des producteurs laitiers et les résultats de l'étude indépendante sur les coûts de production du lait en Belgique.

Cette étude fait suite à des études similaires, reconnues par les instances européennes, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas. Ces études utilisent les mêmes sources (RICA et instituts statistiques nationaux) et les mêmes méthodes de calcul.

Déjà, les résultats de l'étude pour l'Allemagne, la France et les Pays-Bas avaient fait grand bruit lors de leur publication. Ces chiffres montrent clairement le décalage qui existe entre les coûts de production et les prix que reçoivent les producteurs pour leur produit.

Chez nous aussi, un écart important subsiste entre les prix payés aux producteurs et le coût réel de la production. Cela rend très difficile de garantir aux producteurs de lait un niveau de vie équitable - ce qui constitue pourtant un objectif clair de la Politique agricole commune1.

L'étude établit clairement que:

Pour couvrir les coûts de production laitière avec un niveau de revenu équitable2, le prix payé aux producteurs doit être de 46 centimes par kg de lait.

Or, en décembre 2014, les producteurs laitiers belges ont reçu en moyenne 31,15 centimes par kg de lait3 ; le manque à gagner atteint donc 14,85 centimes par kg.

La production laitière est une activité qui n'assure pas un revenu équitable aux éleveurs laitiers belges.

Tout comme les éleveurs allemands, français, hollandais et belges, les producteurs dans d'autres pays européens ne reçoivent pas un prix qui couvre leurs coûts de production, avec pour conséquences le nombre croissant d'exploitations laitières cessant la production et la disparition d'un nombre important d'emplois dans le secteur agricole. Il est impératif que les agriculteurs puissent bénéficier d'un prix rémunérateur sur le marché.

Les aides ne sont pas à même d'éliminer les distorsions de marché existantes. C'est aux producteurs, aux politiques et aux consommateurs qu’incombe la responsabilité partagée de revendiquer et de concevoir un cadre adéquat assurant un bon fonctionnement du marché et garantissant aux producteurs un revenu équitable.

Brochure FR

Brochure NL

Etude Complète FR

Etude Complète DE  

 

1voir article 39 du « Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne », révisé en 2009

2salaire des ouvriers agricoles négociés dans la convention collective (CP144.00 - agriculture)

3EC Milk Market Observatory (Règlement UE no 479/2010 article 2)